Publié dans Animations

Animation – Mission

Avant de lire

Le présent texte propose des pistes de réflexion à propos d’un extrait du film de Roland Joffé Mission. Il pourrait être conseillé de lire ce qui en est dit pour bien comprendre ce que je cherche à proposer dans le présent texte. Voir Mission

Objectif

Qu’est-ce que signifie changer de vie ? C’est un thème qui est repris par beaucoup de publiciste pour vanter les fruits d’un nouveau produit. OK, mais d’un point de vue spirituel, le changement de vie est souvent est très complexe; il ne se prévoit pas, il inclut un regard sur son passé, sur soi-même, il est chargé d’émotion et n’implique pas que soi…

Thème

A partir d’un récit filmé, on peut essayer d’interroger les ados sur cette thématique du changement en insistant sur l’une ou l’autre ou les trois de ces pistes :

  • La conversion : qu’est-ce qui est souvent à l’origine d’un changement de cap; une crise, une crise généralement importante ?
  • La vengeance : se faire justice soi-même L’épisode souligne bien l’impasse dans laquelle se trouve celui qui veut se faire justice lui-même ; ça ne paye pas et surtout ça n’apaise pas
  • L’accompagnement : jusqu’où peut-on aller dans l’accompagnement ? Quoique puisse être le choix d’une personne, l’important dans l’action du Père Jésuite est qu’il accompagne Rodrigo dans son pari complètement fou.

Méthodologie

Il importe de choisir une thématique par laquelle entrer dans le film ; celle de la conversion, du changement de vie peut être pertinente.

Introduction à la thématique

Nous sommes au milieu du XIXème siècle à l’époque où les Espagnols et les portugais se partagent les territoires de l’Amérique du sud avec sa terre, mais aussi ses habitants. Sur ces territoires, l’Eglise, par l’intermédiaire d’un ordre, les Jésuites, réussit le tour de force d’allier culture locale des habitants des lieux et foi chrétienne. A cette greffe religieuse, il faut ajouter un autre succès, économique celui-là, dans le fait que le produit et les richesses produites par les « Missions » qui sont les communautés que mettent sur place les indiens et les Jésuites sont très prospères… Une prospérités qui déplait au portugais et aux espagnols et qui sera source de bien des ennuis car ces derniers

  • ne touchent rien sur les productions de ces Missions.
  • ne peuvent pas rivaliser pour avoir de la main d’oeuvre. Les Missions, en raison de leur système attirent tous les indiens.

Si le film traite, en générale de la destinée de ces Missions, l’extrait qui nous intéresse traite de la destinée d’un marchand d’esclave qui change de vie…

Visionner l’extrait

L’extrait à visionner se trouve au chapitre 7 à 11 du DVD soit environ 22 minutes de films. Rodrigo Mendoza, mercenaire revient après avoir capturé et vendu des indiens à un noble espagnol. Il retrouve son frère.

Voir l’extrait en deux fois:

  • Premier extrait, chapitre 7 à 9 qui s’arrête juste après que le Rodrigo Mendoza accepte le défi du Père Gabriel

Premier débat en groupe : après s’être convaincu que tout le monde ait compris ce qui se passe, l’animateur entre en débat avec une question de cet ordre : quelle punition Mendoza va t-il s’infliger ?

  • Second extrait, chapitre 10 et 11.

Second débat ne groupe. L’animateur reprend les hypothèses des jeunes à partir de sa première question et souligne là, celles qui se sont rapprochées de ce que nous propose le film. On pourra ensuite reprendre une seconde série de question :

  • Quel est le sens de ce que choisit de faire Mendoza ?
  • Pourquoi Mendoza refuse t-il d’être libérer de son lien par ‘un des pères Jésuite ?
  • Quel est le sens de la libération de ses liens par l’un des indiens Guaranis ?

Textes bibliques

Plusieurs textes peuvent illustrer ce chemin de conversion que les animateurs pourront articulé en fonction de leurs intentions pédagogiques. Nous en soulignons deux :

  • Paul dans les Actes au chapitre 22,4-16
  • La conversion de Zachée : Luc 19,1-10

Pour aller plus loin

On pourra s’interroger après avoir « creuser » cette thématique sur le changement sur la vision théologique du film à propos de l’homme, de Jésus, de Dieu et de l’Eglise.

Demandons-nous justement qui de ces quatre personnages représentent Dieu, Jésus, l’homme et l’Eglise ? On précisera que les trouvailles des uns et des autres ne doivent pas s’exclure mais rassembler les différentes projections des uns et des autres. Voici la mienne.

  • Le Père Gabriel qui incarne Dieu en accompagnant l’homme dans son aventure sans pour autant partager ses opinions… A noter, ce n’est pas lui qui impose la pénitence à Mendoza, mais ce dernier et Dieu est avec lui.  C’est l’accompagnement dépassant les frontières de l’imaginable. Un autre très grand film développe cette thématique, La dernière marche (Dead Man Walking) avec Susanne Sarandon et Sean Penn. Film dans lequel, une visiteuse de prison accompagne un criminel jusqu’à son exécution. En étant dégoutté par le crime abject que ce criminel a commis, elle ne l’en accompagne pas moins ce dernier jusqu’à sa mort.
  • Rodrigo Mendoza qui pourrait incarner l’homme en passe avec ses erreurs, son pêché et qui s’enferme dans des impasses comme celle de la vengeance. L’homme courageux qui refuse une grâce à bon marché qui ne lui apporterait rien pour son remord. L’homme dans sa révolte face à Dieu qui est persuadé que la vie est en non-sens et il veut le lui montrer ! Il y a des choses qui ne se pardonne pas. Et bien si…
  • L’Eglise représentée par l’ordre lui-même des Jésuites dans le film. Dans notre extrait, il apparait par le Père interprété par Liam Neeson. Je préciserais ce rôle (mauvais) en soulignant que l’action de ce prêtre est de prétendre savoir ce qui est bien pour les autres. Cette pénitence ne « sert à rien » – « tous les autres le disent aussi ». Bref des discours qui souvent veulent le bien pour les autres mais à savoir si c’est bien…
  • Le peuple Guaranis : Jésus sans doute dans le fait qu’il transpire l’authenticité. Il reçoit l’amour, la haine et meurt sans demander grand chose en retour.

Documents

On trouvera ici le script de l’entretien entre Rodrigo Mendoza et le Père Gabriel et qui permettra un travail plus en profondeur avec les adolescents sur la question de la conversion.

Advertisements

Auteur :

Pasteur et Aumônier de Gymnases dans le canton de Vaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s