Publié dans Thématiques

Darwin

Prendre le thème de l’évolution en catéchèse

Introduction

Comment prendre la question de l’évolution en catéchèse avec des adolescents ?
Comment parler de Darwin et de sa théorie de l’évolution en catéchèse ?

En tout premier lieu, les jeunes parlent-ils de cette question de l’évolution comme les adultes en parlent, c’est à dire en voulant opposer le créationnisme à l’évolutionnisme. Je n’en suis pas sûr…  Peut-être est-ce celui de celles et ceux qui sont dans un mouvement évangélique et qui, par conséquent, sont formatés par les débats du dimanche ? Mais dans l’ensemble, je n’ai pas eu beaucoup de jeunes très préoccupés par ce débat.

Voilà pourquoi j’ai essayé de me centrer sur de l’existentiel en me concentrant sur trois aspects de la théorie darwiniène :

  1. L’adaptation à une situation donnée qui permet de multiplier les possibilités d’avenir ;
  2. L’aspect « transformisme » de la vie ;
  3. Le fait que l’évolution ne soit pas le fruit d’une relation de cause à effet.

Echos à la théorie

  1. D’un point de vue plus théorique, la rencontre, suscite l’adaptation ou la non adaptation ne provenant pas d’un plan prévu à l’avance ; donc pas de déterministe…
  2. Le monde des vivants est un espace de possible. Il est le fruit d’un bricolage qui se fait au gré des rencontres, des péripéties de la vie.
  3. Quel résultat peut donner de cette évolution ? Le fait que les espèces qui s’en sortent sont celles qui s’adaptent le mieux au nouvel environnement (adaptation versus le plus fort) ;
  4. La beauté n’intervient pas dans l’origine perdue, mais par la dramatique de l’histoire faite et à faire en permanence.

Animation

Guy labarraque

Publicités